|
Anecdotes » Histoire-Géo

La France n’a pris sa forme actuelle qu’en 1947

Vue 24 794 fois Pas encore de commentaire

Le rattachement tardif de deux communes des Alpes-Maritimes.


Les dernières portions du territoire métropolitain n’ont été rattachées à la France qu’en 1947 suite au Traité de Paris. Il s’agit des communes de Tende et de La Brigue à l’extrême-est des Alpes Maritimes. Elles appartenaient auparavant à l’Italie.

Tende (Alpes-Maritimes)

Alors qu’en 1860, le comté de Nice est cédé à la France par le Piémont, les communes de Tende et La Brigue resteront italiennes. Il s’agit en effet d’un passage privilégié dans les Alpes, et le Piémont ne souhaite pas, en cas de conflit avec la France, ouvrir un accès à la plaine du Pô et à Turin.

Mais les Tendasques et les Brigasques ont gardé de fortes relations commerciales et familliales avec l’ex-comté de Nice. Des voix s’élèvent pour un rattachement à la France. À la fin de la seconde Guerre Mondiale, le Traité de Paris (1947) impose à l’Italie de se séparer de certaines portions de territoires en faveur de ses voisins.

Le 16 septembre 1947, la péninsule cède donc Tende et La Brigue à la France, ainsi que des terres appartenant à des communes françaises frontalières1. Un plébiscite organisé peu après confirme le rattachement : 94 % d’opinions positives à Tende et 96 % à La Brigue !

À noter que la frontière entre la France et l’Italie autour du mont Blanc demeure incertaine aujourd’hui encore…

En savoir plus : Tende et La Brigue (sur Wikipedia), NiceRendezVous
Illustration : vue de Tende (par JJ1 pour Wikipedialicence CC)
  1. La station de ski Isola 2000 sera par exemple aménagée sur des terres anciennement italiennes []


|
FacebookTwitterWikioGoogleNetvibesMSN LiveMyspaceTechnoratiDel.icio.usDiggStumbleNewsvineRedditYahoo myWebBookmarks.fr

Désolé, les commentaires sont fermés.