|
Anecdotes » Histoire-Géo

Le Liberia a été fondé pour des esclaves afro-américains affranchis

Vue 32 358 fois 2 commentaires

C’est en 1821 que les premiers noirs américains arrivent sur la côte de ce qui deviendra le Liberia.


C’est en 1822 qu’est fondé le Liberia, sur la côte ouest de l’Afrique, par l’American Colonization Society. Le but de cette société est de permettre à des esclaves africains libérés de quitter les États-Unis pour retourner en Afrique. À ces affranchis se joignent des noirs américains nés libres, qui souhaitent également aller vivre en Afrique. Le nom de Liberia tient d’ailleurs son origine de cette liberté nouvelle.

Carte de la côte du Liberia en 1830

Le retour à la terre mère n’a cependant pas été un modèle d’intégration ni d’humanisme : les Américano-Libériens de la côte ne se sont pas mélangés avec les Africains de l’intérieur du pays, ce qui a conduit à l’existence de deux sociétés parallèles.
La langue, la religion protestante et la culture des Américano-Libériens est restée proche de son modèle américain. Les anciens esclaves parlaient anglais, leur drapeau sera calqué sur celui des États-Unis.

Gagnant son indépendance en 1847, le Liberia devient une république, la première en Afrique. Mais les inégalités demeurent. Le suffrage censitaire est accessible aux seuls Américano-Libériens, qui conserveront ainsi un pouvoir absolu au moins jusqu’en 1945, année où le droit de vote sera accordé aux « autochtones ».

Il ne faut pas voir dans la fondation du Liberia un acte purement philanthropique. Un certain nombre de Blancs n’imaginaient pas admettre dans la société américaine des Noirs, soit par pur racisme, soit parce qu’ils pensaient que les questions raciales seraient au contraire trop déstabilisantes pour leur pays. Permettre aux Noirs de s’établir en Afrique était aussi un moyen de les faire sortir de la société américaine. De 1821 à 1867, l’American Colonization Society a envoyé 13000 migrants au Liberia.

Sources : Library of Congress
Illustration : une carte de 1830 représentant la côté du Liberia et la capitale Monrovia.


|
FacebookTwitterWikioGoogleNetvibesMSN LiveMyspaceTechnoratiDel.icio.usDiggStumbleNewsvineRedditYahoo myWebBookmarks.fr

2 commentaires »