|
Anecdotes » Linguistique

Pourquoi surnomme-t-on les policiers « poulets » ?

Vue 110 642 fois 2 commentaires

Au XIXème siècle, la Préfecture de Police de Paris s’installa sur la place d’un ancien marché aux volailles…


Schmidts, flics, keufs, kisdés, condés… Il existe une longue liste de synonymes argotiques et leurs dérivés en verlan pour désigner les policiers. Mais l’appellation qui est encore la plus populaire et trans-générationnelle est probablement celle des Poulets.

Des policiers représentés en poulets dans le dessin animé Moi Renart

S’il est peut-être un peu difficile de donner une étymologie certaine aux premiers exemples, le terme « poulet » a une origine plus fiable, d’ailleurs confirmée par le ministère de l’Intérieur lui-même.

Durant la commune de Paris, les bâtiments de la police parisienne brûlent. En 1871, la Préfecture de Police de Paris s’installe dans un nouveau siège. Il s’agit de la caserne de la Cité, sur l’île de la Cité, mise à disposition par Jules Ferry.
Cette caserne avait été construite sur l’emplacement de l’ancien marché aux volailles de la capitale. Le sobriquet de poulet ne tarde alors pas à venir qualifier les policiers parisiens puis nationaux.

C’est Napoléon Bonaparte qui avait créé la Préfecture de Police de Paris en 1800.

Source : ministère de l’Intérieur
Illustration : extrait du générique du dessin-animé Moi Renart


|
FacebookTwitterWikioGoogleNetvibesMSN LiveMyspaceTechnoratiDel.icio.usDiggStumbleNewsvineRedditYahoo myWebBookmarks.fr

2 commentaires »

  • Etude diachronique | La Police en France a dit :

    […] de la police parisienne brûlent. En 1871, la Préfecture de Police de Paris s’installe dans un nouveau siège. Il s’agit de la caserne de la Cité, sur l’île de la Cité, mise à […]

  • la couilledu06 a dit :

    PTDR !!!!!!!!! Ils ont de droles de nom les parisiens de l’époque !!!!!!!!!!