Ce signe aujourd’hui indispensable dans les adresses e-mail aurait été inventé par les scribes du Moyen Âge.

L’apparition de l’arobase date du VIème siècle si l’on en croit le linguiste Berthold Louis Ullman. Le caractère @ est aujourd’hui essentiellement utilisé dans les adresses e-mail : il n’avait évidemment pas la même signification à cette époque.

Arobase dans un manuscrit italien du XVIème siècle

Le signe @ serait en fait une ligature, c’est-à-dire un signe fusionnant deux caractères, le a et le d du mot latin ad (à ou vers en français). Selon Ullman, les moines copistes auraient ainsi abrégé le signe en enroulant le d autour du a.

Ces ligatures étaient d’ailleurs un procédé courant d’abréviation. Les scribes, depuis le Moyen Âge, utilisaient de nombreuses astuces pour écrire plus vite. Par exemple le tilde, pour indiquer l’omission de lettres dans un mot, ou bien l’esperluette (le « et commercial »), autre ligature d’un « Et » transformé en &.

L’arobase a traversé les siècles et les manuscrits pour se répandre aux États-Unis au XIXème siècle avec la signification de « at » : 2 books @ $5 se lisant « two books at five dollars » (deux livres à 5 dollars).
L’arobase fut donc intégrée sur les claviers de machine-à-écrire puis ceux d’ordinateur, pour finalement devenir partie intégrante des adresses de courrier électronique en 1971.

Source : Histoire de l’arobase (bnf.fr)
Illustration : une arobase dans un document manuscrit italien du XVIème siècle (soure : La Repubblica)

Plus d'anecdotes et de contenus :

2 réflexions sur “L’arobase date du VIème siècle !

  1. VIème siècle selon Berthold Louis Ullman. Mais le seul exemple concret que j’ai trouvé pour illustrer cet article est ce parchemin du XVIème siècle :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.