Un savant imaginé pour justifier le symbole du litre !

Claude Émile Jean-Baptise Litre serait né le 12 février 1716 à Margaux en Gironde. Héritier d’une lignée de fabricants de bouteilles de vin, il aurait été l’inventeur d’un système de mesure des liquides pour lequel on suggéra d’utiliser son nom. Vous y croyez ?

Un double décalitre, soit 20 litres

C’est en fait ce que tenta de faire croire le professeur Ken Woolner en publiant, en 1978, une biographie de ce savant imaginaire dans la revue scientifique CHEM 13 News. Il s’agissait d’un canular ! Le But de Woolner, et de son collègue le professeur Reg Friesen, était de justifier l’utilisation d’un L majuscule comme symbole du litre.

En effet, selon les normes du Système International d’Unités (SIU), on utilise une lettre majuscule si l’unité provient d’un nom de personne. Ce qui n’est pas le cas du litre, qui vient du grec litra, désignant une mesure de capacité.

Pourtant, dans le cas du litre, l’utilisation de la minuscule ou de la majuscule a été autorisée par le SIU en 1979 : de nombreux pays utilisaient le L « afin d’éviter un risque de confusion entre la lettre l et le chiffre 1 »1.

Source : University of Waterloo (PDF en anglais) avec le texte complet de la fausse biographie de Claude Litre.
Illustration : récipient de mesure d’un double décalitre (Wikipedialicence CC)
  1. http://www1.bipm.org/jsp/fr/ViewCGPMResolution.jsp?CGPM=16&RES=6 []

Plus d'anecdotes et de contenus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.