|
Anecdotes » À table !

Donne moi Zan : l’origine du nom du célèbre réglisse

Vue 57 337 fois 2 commentaires

Réglisse en pastilles, poudre, pain ou tablettes : le Zan a régalé des générations entières.


Un pain de Zan (réglisse)À la fin du XIXème siècle, Paul Aubrespy est le directeur d’une fabrique de réglisse fondée par son beau-père Henri Lafont en 1862 à Uzès dans le Gard.

Un jour, Aubrespy aurait entendu un enfant demander à sa mère une confiserie à la réglisse, en zozotant : « Z’en veux, Maman, donne-moi z’en !« . Le directeur dépose alors la marque Zan, en 1884.

Certaines publicités Zan déclineront à leur tour la petite phrase d’enfant : « Donne moi ZAN« .

Affiche Donne-moi ZAN (pastilles ZAN)

Zan fabriquait différentes sortes de confiseries à la réglisse avec divers arômes : en pastilles, en poudre… La plus connue est certainement la tablette Zan.
La plupart des produits Zan sont en voie de grande disparation aujourd’hui, malgré un léger retour il y a quelques années, visant probablement le marché des nostalgiques. Associé avec Ricqlès en 1970, Zan a été absorbé par le groupe Haribo en 1987.

À lire également sur Anecdote du Jour : l’origine du nom de la fraise Tagada.

Illustrations :
– un pain de Zan à la réglisse (source)
– affiche Donne moi ZAN (publiée sur le site Déjà-Hier)


|
FacebookTwitterWikioGoogleNetvibesMSN LiveMyspaceTechnoratiDel.icio.usDiggStumbleNewsvineRedditYahoo myWebBookmarks.fr

2 commentaires »

  • alceste a dit :

    Respectez la langue française s.v.p. : le mot réglisse est féminin

  • Raphaël (auteur) a dit :

    Bonjour Alceste,

    La réglisse lorsqu’il s’agit de la plante est en effet au féminin, mais quand on parle de la confiserie à la réglisse on peut utiliser le masculin ou le féminin (https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9glisse).