Cette rue de Mulhouse fut brièvement renommée par les occupants nazis pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Facebooktwitterlinkedinmail

Après l’annexion de l’Alsace-Moselle durant la Seconde Guerre Mondiale, les nazis entreprirent une politique de germanisation de la région. Ils renommèrent ainsi les rues du territoire, afin de leur redonner leur nom allemand. L’administration nazie prenait en général soin de réserver à Hitler la voie la plus importante de chaque ville.

À Mulhouse, on raconte ainsi qu’en juillet 1940, les nazis auraient renommé en Adolf-Hitler-Straße (rue Adolf-Hitler) la rue la plus commerçante de la cité alsacienne. Ce qui provoqua l’hilarité chez les mulhousiens : la rue Adolf Hitler était auparavant la rue du Sauvage !

Plaques bilingues de la rue du Sauvage à Mulhouse

Afin de réparer leur outrage, les nazis changèrent à nouveau les plaques au bout de quelques jours. Il rebaptisèrent la place de la Réunion en Adolf Hitler Platz et se contentèrent de traduire la rue du Sauvage en allemand : Wildemannstraße.

La rue du Sauvage est ainsi dénommée depuis le début du XIXème siècle, prenant son nom de l’hôtellerie du Sauvage exploitée en son sein de 1625 à 1870. En alsacien, elle se nomme Wildemannsgass (ou Wéldàmannsgass selon la graphie) : les plaques de la ville sont d’ailleurs bilingues.

Plus d’info : Les rues de Mulhouse (mairie)
Illustration : Wikipedia (licence CC)
⇩ Contenu sponsorisé ⇩

Une réflexion sur “En 1940, une rue du Sauvage renommée rue Adolf Hitler

  1. Je suis Alsacien né en 1944. On m’a toujours appris que la rue du Sauvage à Mulhouse avait été débaptisée en 1940 en Adolf Hitler strasse;; on est toujours demande qui était le sauvage…. enfin on le connait. Entre autre stupidité nazies l’interdiction du port de béret basque… au motif qu’il obscurcit le cerveau….. j’ ai l’original du PV récolté par mon oncle Paul pour avoir un 1er avril s’être exhibé avec cet accessoire sur la tête….. Chopé par la gendarmerie il a écopé d’une amende de 5 RM…. J’ai failli tomber de ma chaise lorsque j’ai vu que la Bundeswehr portait cet accessoire…. Les temps changent!!!!

    Autre anecdote vécue. En 1980 j’exerçais depuis un certain temps la profession d’avocat au Gabon. Un mercredi soir à l’aéroport de Port Gentil attendant l’avion pour Libreville un métis gabonais a engagé la conversation et m’a demandé Maître d’où êtes vous originaire… Je lui répondit je suis Alsacien in insista d’ou êtes vous… excédé je lui répondit je suis de Seppois le Bas… il se recula et m’examina de la tête aux pieds pour lâcher « savez qu’en novembre 1944 j’ai failli être tué,dans votre village alors que j’étais dans les Tabors marocains troupe d’élite de la première armée….ce que le balles allemandes n’avait su faire ses compatriotes le réussir è le faire, à l’hôpital général perfusé la perf lâcha et de personnel bourré le laissa mourir….,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.